Le jardin de la fée verte est un petit coin de verdure situé en ville en bordure nord de Paris et j'en suis la jardinière.

 

En 2012 il a remporté le 1er prix ex-aequo du concours des jardins d'agrément,

le prix BONPLAND, organisé par la Société Nationale d'Horticulture de France et l'Institut Jardiland sur le thème "Jardiner entre béton et bourgeon".

 

Nous serons heureux de vous le faire visiter. Alors n'hésitez pas à pousser la porte !

clématite rouge

 

(Les mots en vert dans les articles sont des liens

En déroulant les pages, vous trouverez à droite la liste des articles )

 


Le printemps déjà ?

Imprimer
Créé le 26 février 2014

Nous sommes à peine fin février, l'hiver n'a pas encore vraiment montré son nez (en région parisienne tout du moins) mais au jardin la nature se sent pousser des ailes et les jardiniers sont impatients d'enfiler leurs bottes et leurs gants !

 

Le week end dernier, comme il faisait finalement bien doux et beau, nous n'avons pas résisté à l'appel.

Nous avons passé plusieurs heures à arracher les branchages morts ou défraîchis, à vider les pots pleins d'eau ou de feuilles, ou à gratouiller la terre...

 

 

 

  

Redécouvrant au passage mille richesses oubliées : une belle hellébore pourpre encore bien petite mais vigoureuse cependant, des bulbes bientôt fleuris de jonquilles naines ou de jacinthes et quantités de semis spontanés de monnaie du pape ou d'érable... sous l'oeil vigilant du rouge-gorge et accompagnés par le chant des mésanges charbonnières...

 

 

Vu aussi de grassouillets vers de terre, qui depuis

des mois cabossent la pelouse de leurs

turricules, ces monticules frisés de déjections.

 

Ces vaillants auxiliaires du jardiner sont 

infatigables !

 

Les merles guettent aussi, attention !

 

 

C'est déjà le printemps : de nombreuses plantes sont en fleurs ou les préparent activement : bergénias, crocus, perce-neige, corylopsis, narcisses et jonquilles, cognassier du japon, camélia, jasmin... 

 

 

 

 

Un grand ménage qui nous a valu quelques courbatures le lendemain mais surtout l'immense satisfaction de voir le jardin en beauté pour la suite...

 

Même si l'on ne peut encore exclure un coup de froid dans les mois qui arrivent !

 

 

2014 au jardin, vite....

Imprimer
Créé le 1 janvier 2014

 

 

 

Amis jardiniers,

amoureux de Dame Nature,

à vous tous qui avez la main verte (ou non),

à tous ceux qui ont simplement une envie de verdure,

 

je souhaite pour 2014 

de belles et douces heures au jardin,

 

le vôtre ou celui du voisin,

jardin public

ou jardin secret...

 

Bonne année 2014 à tous !

 

 

Noël approche...

Imprimer
Créé le 8 décembre 2013

Comme chaque année une belle couronne de feuillage orne la porte d'entrée.

 

Pour accueillir le visiteur, un petit lumignon est allumé tous les soirs à la tombée de la nuit...

 

Un tressage de lierre (la fidélité en langage des plantes) et de pommes de pin,

plus quelques touches de rouge font merveille sur la porte

 

 

Le jardin entre été et hiver

Imprimer
Créé le 17 novembre 2013

En cette mi-novembre le jardin a pris les couleurs automnales qui font le charme de la saison. 

 

Les pluies des dernières semaines ont bien mouillé la terre et le vent a largement contribué à faire tomber les dernières pommes qui ont fini encore une fois en compote, chutney, crumble ou confiture pour le plaisir des gourmands..

 

Les bourrasques ont aussi éparpillé les feuilles -ocres, rouges ou brunes, elles illuminent le jardin- mais aussi les samares de l'érable des voisins  : vous savez bien, ces jolis "hélicoptères" qui tournoient avec grâce ... et ...germent avec entrain au printemps là où l'on ne les attend pas !

 

Le gingko biloba a viré au jaune d'or avant de se

dépouiller complètement.

 

L'arbre aux quarante écus est bien triste sans sa parure dorée

 

 

 

 

Nous l'avons d'ailleurs changé de place grâce à quelques costauds

car il gênait la pousse du palmier des Canaries qui commence à

prendre de l'ampleur.

 

L'olivier en pot a aussi migré vers le soleil : depuis 3 ans il avait

sa place près du figuier.

 

Mais ce dernier a grandi et produit maintenant des fruits encore

rares mais délicieux ! Il lui faisait trop d'ombre.

 

   

Les potées ont donc trouvé de nouveaux emplacements, ce qui

modifie un peu l'aspect du jardin.

 

 

J'ai profité des belles journées d'octobre pour "éclaircir" les rangs dans les plantes qui avaient pris trop d'aise : pervenche, géraniums vivaces, iris...ont par ex. fait les frais de mon énergique travail afin de faire de la place à d'autres.

La spirée près de la terrasse, très vieille et pleine de bois mort s'est vue raccourcie et transplantée pour laisser sa place (au soleil) à l'olivier.

 

Les plantes du bassin ont aussi subi un sérieux coup de nettoyage pour donner de l'air aux poissons et agrandir visuellement la surface en eau qui s'était considérablement rétrécie ces deux dernières années faute de soins.

 

Le nouvel aménagement du fond du jardin a permis de mettre en place un abri pour le bois de chauffage ; les 2 composteurs ont été remis en service après avoir été vidés et le coin de rempotage est maintenant bien fonctionnel.

 

Bref ces dernières semaines ont été bien occupées : l'hiver peut venir !

 

 

NB : vous pourrez lire en page "Jardins visités" les diverses promenades faites, souvent en famille, au cours des mois écoulés. De beaux souvenirs...

 

  

Étonnants visiteurs...

Imprimer
Créé le 12 août 2013

La cocotte...

 

Cette superbe poulette de race inconnue a rejoint

le jardin un beau soir de juin...

 

 

On ne peut pas dire qu'elle donne dans

l'anonymat mais au moins elle se laisse

attraper et admirer volontiers !

 

 

Un autre drôle d'oiseau s'est posé sans bruit dans le jardin...

 

 

Venu d'au-delà des mers, du Chili précisément, ce hibou aux

griffes acérées a la tête dure :

 

il a résisté aux tentatives de démantèlement de la douane qui 

pensait  peut-être y trouver des substances interdites...

 

 

Drôles d'oiseaux ou oiseaux drôles ?

Vu au jardin...

Imprimer
Créé le 12 août 2013

La lutte féroce des larves de coccinelles contre les pucerons.

 

 

 

Ces étranges mini crocodiles noir et jaune s'attaquent avec détermination aux indésirables pucerons et débarrassent les jeunes pousses en deux temps trois mouvements.

 

 

Bel exemple de lutte biologique mais aussi ...de l'âpreté de la vie dans la nature !